Les 10 indispensables pour réussir son trip de pêche en canot-camping!

Tout pêcheur rêve un jour de partir pêcher loin de tout en canot camping. Réussir son aventure « Into the Wild » nécessite alors un minimum de préparation et quelques conditions indispensables sans quoi votre partie de pagaie risque vite de tourner à la galère!

1) Le bon choix de l’équipe

L’entente doit être parfaite dans le groupe. Il faut se mettre d’accord sur la destination et les objectifs de pêche. De même que la solidarité et la complicité entre les membres de l’équipe doit être parfaite pour affronter les inévitables coup de mou tout au long du périple !


2) La condition physique

Pas besoin d’être un athlète bodybuildé pour réussir son trip dans la vie sauvage. Une bonne condition physique entretenue par la pratique régulière d’un sport sera le complément idéal à votre motivation et vous évitera de vous ratatiner sous le canot dès le premier portage…


3) Le choix des cannes

Si cela semble évident ça vaut le coup de s’y pencher sérieusement à l’avance. Les pêcheurs sont de grands collectionneurs de matériel en tout genre c’est bien connu ! Alors il faut savoir se restreindre. Les cannes détermineront les techniques que vous allez utiliser et non pas les poissons que vous allez prendre. Prenez le matériel le plus polyvalent possible pour pouvoir vous adapter à tout moment. De même, mixer vos combos (Spinning – Casting – Mouche) pour changer votre approche si les conditions le demandent.

4) Le petit matériel

Quel plaisir d’étaler dans son salon le contenu de toutes ses boîtes, comptabiliser les leurres, préparer ses moulinets, et dresser l’inventaire des divers accessoires manquants. Un conseil, restreignez vous à du matériel en quel vous avez entièrement confiance ! Ici aussi la polyvalence est de mise. Inutile d’accumuler les coloris et les tailles de leurres, un ou deux modèles bien choisis suffiront. N’oubliez pas d’emporter une bobine de tresse ou de fil supplémentaire par ensemble, il serait dommage de sacrifier un combo en se faisant vider le 1er jour. On voudrait tout emporter, au cas où ! Mais on ne peut pas, poids et volume obligent.


5) Les accessoires intelligents :

Ils vous facilitent la vie ! On vous passe les basiques couteaux, lampe frontale, réchaud et autres gamelles que vous aurez déjà prévus… Mais aurez-vous pensé à la bobine de cordelette et à la grande bâche qui vous permettront de souper au sec le soir en cas d’orage ? Ou au rouleau de tape pour constituer votre fagot de cannes ou réunir vos pagaies lors des portages ? Autant d’accessoires intelligents qui transformeront les moments désagréables en bon souvenir.

6) Réseaux et infos locales

Il est primordial de se renseigner sur les conditions locales telles que la topographie des zones traversées, le climat, les difficultés en genre que l’ont peut avoir à traverser etc…Les réseaux sociaux sont une première piste à prospecter. Ne pas hésiter à s’y prendre longtemps à l’avance car de fil en aiguille vos recherches pourront vous aider à dénicher les précieuses infos qui font la différence. Voire de nouveaux amis qui seront ravis de partager leur propre expérience !


7) L’indispensable trousse de secours

Les conditions de vie ‘dans le bois’ peuvent s’avérer parfois difficiles. On n’est jamais à l’abri d’une mauvaise chute, d’une coupure ou d’un hameçon planté dans la main ! Une trousse de premier secours est indispensable pour guérir vos petits bobos pour vous permettre de reprendre votre pêche comme si de rien n’était.
En canot camping vous devez aussi faire face à votre plus grand ennemi : les maudits insectes ! Il faudra compter avec les moustiques, mouches noires, maringouins et autres insectes volants affamés. La première chose à faire est de bien se couvrir, pantalon et manches longues obligatoires ! Utilisez les meilleurs répulsifs que vous pourrez trouver, l’idéal étant d’en acheter sur place pour être sur qu’ils conviennent aux insectes locaux. En dernier recours vous pouvez aussi enfiler une moustiquaire qui vous protégera la tête !


8) Vêtements :

Là aussi votre bon sens m’épargnera de vous dresser la quantité de tee shirt que vous devrez prévoir ! Un bon k-way pour vous éviter de prendre l’eau toute la journée est la base. Prévoyez aussi des vêtements chaud type polaires pour mettre en dessous si besoin. Si les sous-vêtements importent peu (à moins de partir dans le grand nord), en revanche de bonnes chaussures sont primordiales ! Notre conseil se porte sur les chaussures de canyoning ! Prévues pour l’eau elles vous permettront de galoper sur les rochers sans riques de chute.

9) Les sacs et contenants :

Etant donné la place limitée sur les canots, il vous faut choisir une bagagerie adaptée pour optimiser le rangement. Protégez aussi vos affaires de l’eau ! Sacs et barils étanches obligatoires pour transporter vos équipements. Tout doit être fermé pour préserver vêtements, nourriture, électronique etc… et si possible sanglés dans les canots.


10) La nourriture :

Ne lésinez pas sur la quantité ! Un bon truc, comptez le nombre de déjeuners et soupers multipliés par le nombre de personnes et de journées et obtenez la quantité de repas. Limitez au maximum les bocaux en verre lourds et incompressibles, privilégiez les sachets ou boîtes cartonnées. Les produits lyophilisés sont très pratiques pour ceux voulant économiser de place et de poids. Pensez aussi à de petits encas comme les fruits secs ou les barres de céréales. Si le cœur vous en dit, vous pouvez aussi sélectionner quelques-unes de vos prises pour les consommer, tout en restant raisonnable bien entendu !
Concernant l’eau, plutôt que vous coltiner des tonneaux d’eau potable, munissez-vous de ces petites pilules purifiantes si efficaces qu’elles vous épargneront tout risque de maladie.

Pour le reste n’oubliez pas de vous faire plaisir !


Un accès exclusif à tous les épisodes

Voir les épisodes

Suivez les aventures de Cyril sur Facebook

Rejoindre la communauté

Un accès exclusif à tous les épisodes

Voir les épisodes

Suivez les aventures de Cyril sur Facebook

Rejoindre la communauté